Aller le contenu

Toulouse végane – chez Prasad

Désolé pas d’image à la une aujourd’hui 🙁

Depuis deux mois, je vis avec mes deux chéris à Toulouse. J’apprivoise peu à peu cette ville, j’y ai déjà mes petites habitudes. J’ai la chance inouïe de vivre à quelques minutes de l’épicerie le Cri de la carotte ; le chocolat au lait végan étant très difficile à trouver en dehors des épiceries en ligne, je n’en achetais quasiment plus. Depuis le déménagement, j’ai pu me rattraper et après une batterie de tests approfondis, je peux affirmer que le chocolat au lait de riz et au nougat blanc d’ichoc est le meilleur de tous les temps.

Toulouse est très végé et vegan friendly. Bien plus que Paris. Pour vous donner un exemple, ici, tous les kebab, je dis bien tous, proposent un kebab falafel avec une option « galette normale » (vegan) et une option « nan au fromage » pour les végétariens. C’est juste trop bien. En ce qui concerne les restaurants, je n’ai pas eu l’occasion de me rendre dans les restaurants vegan « officiels » (il y en a plusieurs), mais j’ai eu l’occasion de tester l’option vegan de plusieurs établissements, et j’aimerais donc vous en présenter un aujourd’hui.

Chez Prasad : Manger autrement est un restaurant indien proposant un menu unique composé d’une entrée différente chaque jour, d’un thali (plateau repas du Nord de l’Inde) et enfin d’un dessert à choisir parmi plusieurs options, dont une végétalienne. L’assiette que je présente sur cette photo est végétarienne, j’étais si confiante que je n’ai pas pensé à préciser que j’étais végane (je n’ai pas toujours le réflexe, et j’y pense une fois que l’assiette est devant moi), mais je sais que le chef sait s’adapter aux régimes particuliers, c’est précisé partout sur la carte.

Nous étions cinq à table et nous avons très bien mangé. J’avoue aimer les plats un peu plus riches que ceux qui nous furent proposés ce soir là. Clairement, le plat avec des aubergines, là, c’est mon préféré. Y’a un truc que j’ai bien kiffé aussi, c’est qu’il y avait du gingembre râpé qu’on pouvait ajouter comme un condiment. Le principe du thali est vraiment chouette, j’aime picorer et comme j’ai toujours du mal à choisir, me donner un plateau de tout, c’est vraiment le bon plan. J’ai l’ai dévoré en dix secondes à peu près, je mange beaucoup trop vite, et après j’ai regardé les autres finir leurs plats. Deux ans plus tard, nous avons commandé des desserts mais j’ai oublié de les prendre en photos. Néanmoins, j’ai pris une crème végane à la cardamome et c’était pas mal du tout.

Je conseille ce restaurant, même si ce n’est pas le meilleur indien dans lequel j’ai mangé. En fait, les saveurs sont plus timides que dans mon indien préféré à Paris (Krishna Bhavan, j’espère vous en parler bientôt), or moi j’aime quand ça explose en bouche. Si ça se trouve, c’est plus subtil et mon palais n’est pas encore exercé. C’est un truc qui me fascine, ça, d’ailleurs, l’idée d’exercer son palais à certaines textures, certaines saveurs. Je l’ai expérimenté il y a deux ans avec la betterave. J’ai toujours cru que je détestais ça, et en fait, à l’époque où je mangeais encore Macdo, je prenais souvent des salades. Et dans leurs salades, y’a des betteraves râpées, très peu. Je les mangeais parce que ça n’était pas trop fort, et en fait mon palais s’est habitué au goût. Et un jour, ma belle-mère a fait une salade qui comprenait de la betterave, et je me suis dit « écoute, t’arrives à la manger dans une salade Macdo, tu peux essayer ». Et j’ai trouvé ça délicieux. Maintenant, je me fais des salades de betteraves genre juste avec de la betterave, et je trouve ça trop bon. Incroyable.

Donc bref, c’était sympa mais pas ouf, j’y retournerai sûrement pour découvrir le thali vegan, et j’aime la betterave grâce à Ronald Mac Donald. J’aurais du appeler cet article « Comment Ronald Mac Donald m’a fait aimer la betterave » ou mieux « Grâce au célèbre clown, elle découvre quelque chose d’incroyable ».

Merci de m’avoir lue.
Prenez soin de vous, et causez le moins de souffrance possible.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *